Tout l’univers à la médiathèque Gilbert Dalet de Crolles

Tout l’univers à la médiathèque Gilbert Dalet de Crolles

« Si Dieu existait,il serait une bibliothèque », dit l’écrivain piémontais Umberto Eco. On pense à la bibliothèque labyrinthique de l’abbaye bénédictine, cadre de l’intrigue de son roman Le Nom de la Rose, dont le cinéaste Jean-Jacques Annaud a fait l’adaptation que l’on connaît. Elle est censée représenter le monde… mais son accès est interdit à toute autre personne que son bibliothécaire et son assistant. Elle doit réunir la totalité des connaissances humaines, mais… sans en donner l’accès au commun des mortels ! Brrr…
La nouvelle médiathèque de Crolles est certes moins mystérieuse, mais tout le monde peut découvrir ses 45 000 documents, livres, CD et DVD et compulser ses 65 revues et magazines. De quoi apprendre notre univers et entreprendre d’en percer les arcanes.
Jusqu’alors voisine de la MJC, la bibliothèque de Crolles est devenue médiathèque en s’installant en lieu et place de « L’auberge du Lion d’Or ». Ce relais de diligence, au bord de l’ancienne route nationale, fut tenu par une famille crolloise, les Chatain, dès le XVIIIe siècle. Devenu un café de campagne prisé des Crollois, qui venaient y manger tous les jours, même le dimanche, le lieu ferma ses portes en 1973. La dernière propriétaire, Thérèse Chatain, est décédée en 2013, à l’âge de 98 ans.
C’est l’agence lyonnaise B_Cube qui a remporté le concours de maîtrise d’œuvre. La commune a été séduite par l’approche patrimonial du projet, la toiture surélevée qui apporte un éclairage latéral aux espaces intérieurs, et son puits de lumière central. Dix-neuf entreprises ont travaillé sur le chantier. Le résultat offre, outre le contenu, un très beau lieu à découvrir, lumineux. A la belle saison, le jardin de la médiathèque tendra ses transats aux visiteurs ! A moins qu’il ne leur faille apporter le leur ? Le bois, matière noble et écologique, a été  largement utilisé pour l’ossature et le bardage. Un bâtiment qui répond aux critères de la basse consommation (BBC).
Au rez-de-chaussée on trouve l’accueil, un coin café où échanger, une salle d’exposition, un kiosque à presse, l’espace musique et cinéma, l’espace BD et mangas, la terrasse d’accès au jardin. A l’étage : une salle pour les tout petits, un espace enfance, jeunesse et ados, un espace fiction adultes, un espace documentaires, une salle de travail et même une bulle, une salle où s’immerger en groupe.
La médiathèque de Crolles a été inauguré le samedi 8 novembre 2014, en fanfare (balkanique), en présence de Philippe Lorimier, maire de Crolles, Georges Bescher, conseiller général, Francis Gimbert, président de la Communauté de communes du Grésivaudan, Philipe Langénieux-Villard, l’un de ses vice-présidents et maire d’Allevard, plusieurs maires et adjoints des communes voisines, Charles Bich, conseiller général et ancien maire de Pontcharra. Le député François Brottes a révélé que cette médiathèque deviendra intercommunale : avec celle de Pontcharra, elle animera le réseau des 35
bibliothèques du Grésivaudan.

B.C.

Médiathèque Gilbert Dalet,
92 avenue de la Résistance, Crolles.
Accès libre et gratuit. L’abonnement permet d’emprunter documents, liseuses, et donne l’accès à distance aux documents numériques.
Tarifs : 5 € par adultes, 10 € par famille. Gratuit pour les – de 18 ans et pour les détenteurs d’une carte Grésilib. Pour les extérieurs : 10 € par adulte, 20 € par famille. Ouvert Mardi 15h-19h. Mercredi 12h-18h.
Jeudi 15h-19h. Vendredi 15h-19h. Samedi 10h-12h & 15h-18h.
Vacances scolaires : Mercredi 15h-18h. Jeudi 15h-19h. Vendredi 15h-19h. Samedi 10h-13h & 15h-18h.

Des chiffres

13 emplois.
1040 m2 de surface utile.
50 m2 d’espaces publics.
8 ordinateurs accessibles librement et connectés à
Internet.
12 tablettes. 13 liseuses.
65 titres de presse et revues.
2 000 m2 de jardin.
7 000 CD audio et 3 000 DVD. 5 000 BD et mangas adultes et jeunesse.
9 000 livres jeunesse, de la 1re lecture aux romans pour ados.
8 000 romans, polars, ouvrages de science-fiction…
9 000 ouvrages
documentaires (pour adultes et enfants).
Financement :
Ville de Crolles 2,2 M€
(marchés de travaux)
847 938 € de subventions
de l’État et 502 692 €
du CG Isère.

mediatheque-dalet-5

Né en 1915, instituteur, puis directeur d’école dans le Grésivaudan, engagé dans la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale, journaliste et écrivain, Gilbert Dalet s’installe à Crolles à la fin des années 60. À sa mort, en 2002, son nom est donné à la bibliothèque, puis aujourd’hui à la médiathèque, parce que l’homme et l’écrivain illustrent l’amour de la littérature, la curiosité intellectuelle et le goût de la transmission. Une grande part des œuvres de Gilbert Dalet est disponible à la médiathèque : Le parisien de la Marguerite, et sa réédition (L’odeur des noisettes – Le Livret noir – Lettres de mon arbre – L’Homme à la tête pelée).

mediatheque-dalet-4

L’ancien relais de diligence est devenu médiathèque ! ©Bruno CILIO

mediatheque-dalet-2

Parmi les élus, de gauche à droite : le député de la 5e circonscription de l’Isère, François Brottes ; le maire d’Allevard-les-Bains, Philippe Langenieux-Villard ; le président de la com com Le Grésivaudan, Francis Gimbert (au centre) ; le conseiller général du Canton du Touvet, Georges Bescher. ©Bruno CILIO

mediatheque-dalet-1

Un puits de lumière bondé pour l’inauguration. ©Bruno CILIO