Le souffle des bannis

Le souffle des bannis

De Jean-Claude Baise. Ed. Les Presses du Midi.

Le touvétain bourlingueur Jean-Claude Baise, récemment encore en Guyane, sa terre d’adoption, nous revient comme annoncé dans le n° 43 de Grésivaudan Magazine avec son dernier roman, Le souffle des bannis. Et du souffle, il y en a dans cette histoire. Nous sommes en Isère à la fin du XIXe siècle. La Révolution industrielle métamorphose la vallée du Grésivaudan. Le prolétariat est en train de naître, et il agrège tous ceux qu’emploient les nouvelles industries qui s’installent le long de la rivière. Anicet Bélisaire, l’un des derniers colporteurs des Alpes, herboriste et aquarelliste, lutte pour ne pas être banni de cette marche vers le progrès. Mais, dans un pays à peine sorti de la féodalité, où la justice des puissants n’est pas plus clairvoyante qu’au temps des rois, il apparaît vite comme le coupable idéal dans une série de meurtres qui viennent secouer campagne et société.  C’est comme une malédiction qui s’acharne contre lui, un destin contraire au sien qui cherche à s’imposer. Le colportreur va-t-il fuir et renoncer ?
C’est ce que vous découvrirez au fil du roman de cet auteur original, qui fut un temps principal de collège, tout en menant parallèlement une carrière d’artiste de cirque !
229 pages, 18 €.

le-souffle-des-bannis