Février : les premières attentions pour les fruitiers de la vallée

Février : les premières attentions pour les fruitiers de la vallée

La végétation reprend peu à peu vie avec une montée de sève très progressive mais inéluctable même par températures basses. Une fois la neige éloignée et les sols dégelés, les bourgeons de certains végétaux vont commencer à s’ouvrir, laissant à peine apparaître les premières ébauches de feuilles, c’est ce que l’on appelle le « débourrement ». Ce stade végétatif est le repère pour la réalisation du premier traitement fongicide de l’année et je vous invite de ne pas le manquer, les jeunes cellules de feuilles étant très sensibles aux attaques des champignons. Il faudra donc dès l’arrivée des températures douces surveiller cette évolution des bourgeons et traiter avec de la bouillie bordelaise à base de Cuivre. Priorité aux pê- chers sur lesquels la « Cloque » (Taphrina deformans) fait des ravages au point de bloquer la croissance ; sans ce premier traitement ciblé, il sera vain de chercher à combattre ensuite la maladie. Ces traitements précoces sont également bien utiles pour tous les fruitiers et peuvent contribuer à limiter le nombre des interventions le reste de l’année.
Je vous conseille enfin de bien couper les branches cassées par la neige de cet hiver, les branches malades, reprendre les mauvaises coupes qui laissent apparaître des signes de pourriture, toujours en dé- sinfectant votre outil de coupe entre chaque végétal.