Flore

Février au jardin avec Christian Sherrer

Février au jardin avec Christian Sherrer

»

Le jardin en décembre avec Christian Scherrer

Le jardin en décembre avec Christian Scherrer

»

Jardiner en Grésivaudan: préparer 2016 1/2

Jardiner en Grésivaudan: préparer 2016 1/2

Préparer déjà la prochaine saison au potager ! A peine les dernières tomates récoltées (pour les chanceux qui l les ont abritées et plantées assez tardivement) qu’il faut déjà penser à la future saison de culture. Principal travail en ce mois de novembre : le nettoyage des parcelles. En effet, les plants légumiers, principalement les légumes fruits, conservent tous les champignons, virus et autres bactéries qui les o... »

Jardiner en Grésivaudan: Au détour des Jardins

Jardiner en Grésivaudan: Au détour des Jardins

L’automne est déjà bien là, il va plonger les végétaux dans un repos végétatif progressif, mais du même coup permettre aux jardiniers de passer à l’action ! »

Jardiner en Grésivaudan : en décembre, transplantez, protégez…

Jardiner en Grésivaudan : en décembre, transplantez, protégez…

Premiers frimas, dernières tailles, compostage des déchets végétaux et utilisation des premières cendres pour tous ceux qui utilisent l’énergie bois. Le jardinier, à la fois exploitant et recycleur de matière organique aura toujours comme objectif de préserver une terre nourricière bien vivante en lui restituant, comme dans la nature, une partie de ce qu’elle a produit. Au jardin !   »

Belledonne : les sapins Henri IV au Gleyzin (Pinsot)

Belledonne : les sapins Henri IV au Gleyzin (Pinsot)

Ces arbres remarquables que l’on peut découvrir à Pinsot, vers le hameau du Gleyzin, sont des sapins pectinés (abies alba). Ils auraient plus de 400 ans d’âge, avec une hauteur de plus de 30 mètres et une circonférence pouvant atteindre 5,49 m à 1,30 m du sol et un diamètre de 1,75 m. Pour découvrir ces « beaux arbres de Noël », monter après le hameau du Gleyzin par le sentier vers l’ouest, balisage rouge et jaune. O... »

Les Fougères

Mystérieuse beauté des fougères

On les appelle « filicophytes », plus communément « fougères ». Un genre très commun sur la planète puisque l’on en compte pas moins de 13 000 espèces. Les trois quarts vivent dans les régions tropicales, les autres sous les latitudes tempérées, dans les lieux ombragés, jusque dans l’intérieur des puits. Elles ne produisent pas de graines, mais se reproduisent grâce à des spores (comme les champignons). Elles dispose... »

Page 1 sur 11