Tencin la nouvelle

Tencin la nouvelle

Nouvelle zone commerciale, nouveaux logements, nouvelle voirie, classes supplémentaires, embellissement du vieux village… la commune rassemblée autour de la D 523 poursuit sa métamorphose et continue de se mobiliser pour le maintien de ses équipements : poste, trésorerie (Goncelin), ligne de transport 6200 et Express 2 et pour obtenir des moyens permettant d’en réaliser de nouveaux (salle polyvalente)…

Avant je traversais Tencin en fermant les yeux, maintenant c’est en les ouvrant bien grands pour voir ce qu’il y a de nouveau dans le village… Ainsi parle, non pas Zarathoustra, mais un automobiliste de passage, s’arrêtant sur le macadam goudronné tout neuf de l’avenue du Grésivaudan, pour acheter son pain.
C’est que Tencin a entamé sa métamorphose il y a quelques années et devient… jolie ! Nul doute que la commune sera d’ici quelques années un village recherché sur la rive gauche de l’Isère, pour sa quiétude et son cadre de vie préservé, rénové, réaménagé. Le maire actuel, François Stéfani, dans son deuxième et dernier mandat (annoncé) poursuit l’œuvre de ses prédécesseurs et, malgré la baisse des dotations d’Etat aux collectivités locales (elles sont passée de 130 €/habitant en 2008 à 80 €/hbt en 2015), continue avec l’équipe municipale et les Tencinois d’œuvrer pour l’avenir de sa commune.

Cadre de vie et environnement, les atouts de Tencin

L’ancien bourg agricole n’a pas connu l’important développement industriel de la plupart des communes de la rive gauche de l’Isère. Mais, ce qui lui a peut-être manqué à une époque s’affiche aujourd’hui comme un atout valorisant. Tencin est entouré de noyeraies et de pâtures, de bois et de forêts : point de friches industrielles à traiter, ce qui en fait une commune à fort potentiel environnemental et au cadre de vie attractif. Située à 6 km de l’entrée de l’autoroute reliant Grenoble et Chambéry, elle possède une gare, certes endormie, mais que le développement des transports en commun et l’exigence de réduction des gaz à effet de serre devrait bien un jour… réveiller !

Ce qui a changé ces dernières années…

La voirie est parmi les plus remarquables.  L’avenue du Grésivaudan a été en chantier durant plusieurs mois en 2014, ce qui a parfois émoussé la patience des habitants (et des automobilistes), mais qui au final leur donne à tous une chaussée entièrement rénovée avec de nouveaux réseaux d’eau et d’assainissement (les anciens dataient d’une soixantaine d’années) et de nouveaux réseaux secs. Les piétons y gagnent, car les trottoirs mis aux normes de l’accessibilité permettent de cheminer plus largement et en sécurité. Encore faut-il que les automobilistes acceptent de lever le pied dans ce village… où il y a de plus en plus d’enfants.
Equipements ou services : Rassemblement de la maison des associations, du RAM (Relais Assistante Maternelle) et du centre aéré intercommunal dans une ancienne école… Aménagement d’une maison des kinés (quatre kinésithérapeutes) et d’un cabinet médical agrandi (quatre médecins)… Services infirmiers (2 cabinets)… Des jeux pour les enfants dans le parc (city stade)… Des tennis rénovés… Un demi-terrain de foot (avec l’école de foot)… Des jardins familiaux à l’entrée Sud du village (28 parcelles de 50 m2 sur un espace de 3214 m2)… En projet avec l’intercommualité : un multi accueil, crèche et halte garderie, pour 2017.
La démographie en croissance
Il y a un peu plus de 2 000 habitants aujourd’hui à Tencin qui depuis 2007 a vu sa population augmenter de 800 personnes. Au moment de la Révolution Française, c’était l’une des communes les plus importantes de la vallée, mais elle a peu évolué ensuite, tandis que tous les bourgs au piémont de Belledonne grossissaient après l’ouverture des papeteries et des usines.
Tencin rattrape aujourd’hui son « retard démographique » et du même coup a doublé sa capacité en logements après avoir accueilli plusieurs programmes de constructions ces dernières années. C’est le résultat d’une politique de logement démarré au temps de l’ex-Cosi (communauté de communes du Moyen Grésivaudan), poursuivi par l’actuelle communauté de communes Le Grésivaudan. « Les efforts du territoire se sont concentrés sur Tencin, qui connaissait moins de contraintes que les communes voisines pour accueillir ces programmes », souligne le maire. Les aides financières accompagnant cette politique ont notamment permis d’agrandir l’école du village. En trente ans, la commune est passée d’une classe unique à 6 classes en élémentaires et 5 autres en maternelles.

Maîtriser son développement et préserver « l’esprit village ».

Tencin se métamorphose mais Tencin cherche néanmoins à maîtriser son développement. François Stefani dit veiller à ce que le village conserve sa physionomie. « Nous ne souhaitons pas voir s’élever une tour d’immeuble de cinq étages dans le vieux Tencin », dit le maire en plaisantant (à peine). La commune étudie d’ailleurs, en relation avec les habitants, un projet de réaménagement du vieux village, qui mettra en valeur la place de l’église avec son tilleul et sa fontaine et procurera aux « rues historiques » un meilleur partage de la voirie entre piétons et automobilistes. « Tout en mettant en valeur le cachet « ancien » » des habitations, précise-t-on. La municipalité met d’ailleurs en place un programme d’aide pour inciter les habitants à rafraîchir leurs façades. Ils sont accompagnés dans leurs démarches par une architecte. Les Tencinois se mobilisent également autour de la rénovation de leur église, un loto pour receuillir des fonds en faveur de ce projet se déroulera le 21 novembre au gymnase de Goncelin. Top départ à 19h, 1er lot un voyage d’une valeur de 1 500 euros.

Un nouveau centre commercial à l’entrée du village

Cinq ans de travail ont été nécessaires pour faire sortir de terre le projet de centre commercial au lieu-dit La Tuilerie, à l’entrée Sud du village. A la place du magasin Utile va s’ouvrir un U Express de 600 m2 avec parking de 150 places. En front de parking et perpendiculaire au supermarché, s’ouvriront : une deuxième boulangerie, un coiffeur, une fleuriste, une épicerie-traiteur, un snack pizza, un pressing. Il reste encore un espace non encore commercialisé.
En définitive cette nouvelle zone commerciale arrive à point dans le développement de Tencin, répond au développement et au besoin de sa population et rejoint les objectifs de faire baisser la production de gaz à effet de serre et de pollution carbone dans la vallée, en réduisant la part du transport individuel. L’offre de commerces dans le village va s’étoffer. Elle compte déjà et notamment : l’épicerie fine et commerce en produits agricoles Le Moulin de Tendin, route de Theys, la boulangerie Au Pain Normand (depuis près de 40 ans), le Tabac-Presse de l’avenue du Grésivaudan, l’institut de beauté Aux Petits Soins et la carrosserie et réparation pare-brise Grési Car. Côté table, Tencin possède deux adresses : le restaurant gastronomique La Tour des Sens, route de Theys, et l’excellent Chez Fofo, en plein centre du village.

Transport et équipements : la commune mobilisée

Mais tout n’est pas rose dans le village de Tencin, et quelques points ont déclenché la mobilisation des Tencinois et de leur municipalité : le maintien de la ligne de bus 6200* en est un, sa suppression a été différée (sept 2016). Autre point de mobilisation des élus et des habitants : les modifications sur la ligne 2 Express reliant le Grésivaudan à Grenoble.
Enfin, les menaces pesant sur le maintien de la poste de Tencin et sur la trésorerie de Goncelin font aussi monter les Tencinois au créneau…

Un programme Isère Habitat à Tencin

Parmi les derniers programmes de logements à Tencin, ceux d’Isère Habitat situés non loin du château. Il s’agit de « La Noyeraie », une résidence de 9 appartements (type 3) et « Les Cristalides », 11 villas de type 3 et 4. Deux programmes aux normes de la réglementation thermique 2012. « Partir des besoins des clients pour aller vers le lieu de vie dont ils rêvent, accompagner les collectivités territoriales dans leurs projets, tels sont nos enjeux », résume Bernard Faquin, le président d’Isère Habitat. Cette société coopérative est spécialisée dans la construction de logements neufs en accession sociale à la propriété (économie sociale et solidaire). Elle propose des solutions permettant de disposer d’un accompagnement sécurisé pour l’acquisition.

*Gare routière de Grenoble – Allevard, via La Tronche, Montbonnot Saint Martin, Domène, Le Versoud, Lancey, Villard-Bonnot, Brignoud, Froges, Le Champs près Froges, La Pierre, Tencin, Goncelin, Morêtel de Mailles, Saint Pierre d’Allevard.

tencin-la-nouvelle-3

Quartier neuf à l’entrée Sud de Tencin, à quelques encablures de l’historique château de Madame de Tencin, ci-dessus. Ph. Cariucci &. Matthieu RIEGLER

tencin-la-nouvelle-5

Tencin est passé d’une classe unique il y a 30 ans à 6 classes en élémentaires et 5 classes en maternelles aujourd’hui.

tencin-la-nouvelle-4

Ancien et neuf peuvent se côtoyer harmonieusement à Tencin. La municipalité souhaite mettre en valeur le vieux village en favorisant, notamment, le traitement des façades par les habitants.

tencin-la-nouvelle-6

La fresque peinte sur le mur de l’espace culturel de Tencin, représente différentes reproductions de tableaux de l’abbé Calès, figure haute en couleur du village, elle a été réalisée par l’association « Effet du Bazar » avec la participation financière de la communauté de communes Le Grésivaudan. Ph. Cariucci